"127 Hours" - Le prochain et très attendu Danny Boyle

Après son dernier film mythique, « Slumdog Millionaire« , couronné de huit Oscars en 2008, dont celui du meilleur réalisateur, revoilà enfin Danny Boyle ! Un des cinéastes les plus inspirés de notre époque, dont le prochain film
« 127 Hours », apparaît aussi prometteur que ses œuvres précédentes.

Un personnage principal jeune et intrépide, un décor grandiose et une inéluctable tragédie. Tels sont les premiers ingrédients de « 127 Hours », dévoilés dans un trailer coup de poing à l’image cristalline. Jugez plutôt :

Passé l’introduction fun et la beauté photographique du film, l’intrigue se meut radicalement, en un huis clos oppressant. On pense à « Open Water » ou « La Mort Suspendue », des films dont la mécanique de suspens se base sur une problématique de survie en milieu naturel et hostile. Des films dont le ton particulièrement réaliste, provoque une empathie totale avec le calvaire des protagonistes. Tout un programme !

En analysant les images distillées par le trailer, on peut noter un premier point fort du scénario. A savoir l’ironie d’une situation absurde où, le personnage principal évoluant dans un espace gigantesque, se retrouve piégé misérablement dans un boyau rocheux, sombre et exigu.

"127 Hours" de Danny Boyle

"127 Hours" de Danny Boyle - Toute première photo officielle du film

Au delà de la singularité d’une telle situation, Danny Boyle semble exploiter, une nouvelle fois, un de ses thèmes de prédilection – le dépassement de soit face à l’incommensurable.

En effet, à l’instar de ses deux derniers films, « Sunshine » (rallumer un soleil éteint) et « Slumdog Millionaire » (passer de la misère à la richesse), « 127 Hours » livrera l’histoire vraie d’Aron Ralston, interprété à l’écran par James Franco (« Harvey Milk« , les « Spider Man« ), un grimpeur de haute montagne qui, à la suite d’un accident survenu dans l’Utah, dut faire preuve d’un courage extrême pour sauver sa vie. Un combat qui semblait perdu d’avance, mais dont l’issue chanceuse alla de paire avec la force de l’esprit.

Une thématique qui reste donc chère à Danny Boyle, prévue en salle pour le 23 février 2011.

Fiche IMDB

http://www.imdb.com/title/tt1542344/

  1. Superbe images, huis-clos prometteur et histoire vraie en plus ! Le trailer met la pression, ça donne envie tout ça !

  2. MrNoBody dit :

    J’ai vu le docu-fiction tiré de cette histoire vraie, ça m’a fait un trip existentiel encore plus dingue que « Open Water ». Si Danny Boyle a bien ficelé son travail, ça donnera surement un film fort en émotion.

    Dans le magnifique désert de grés rouges de l’Utah, personne ne vous entend crier à l’aide…

  3. rudnes dit :

    faut lire le livre Between a Rock and a Hard Place

  4. MrNoBody dit :

    A noter que le film tourné en plein désert, les cameras utilisées sont les canon 7d,5d,1d.