Découvrez Monte Hellman, co-producteur de « Reservoir Dogs » et réalisateur culte des années 70, dont le dernier film « Road To Nowhere », tourné entièrement avec trois Canon 5D, est en sélection à la Mostra de Venise, présidé par… Tarantino. Brillant mais considéré comme maudit du fait d’une carrière en dents de scie, Monte Hellman fait partie de cette génération de cinéastes qui a démarré le métier aux côtés de Roger Corman à l’instar de Martin Scorsese, Georges Lucas, John Milius, Brian De Palma, Robert De Niro, Jack Nicholson et bien d’autres.

« Road To Nowhere »
Dominique Swain et Shannyn Sossamon

Dominique Swain et Shannyn Sossamon

On sait peu de chose de sa dernière œuvre ; un film indépendant au budget de 5 millions de dollars décrit comme un thriller romantique. Un film dans un film tourné en Caroline du Nord sur fond de scandale politique, où un jeune cinéaste est empêtré dans une histoire de crime, alors que le tournage de son nouveau projet ne fait que commencer. Identités multiples, myriades de flashback, le film est selon les propos du réalisateur comme un puzzle lié au thème du jeu. On y retrouve Dominique Swain, jouant une bloggeuse qui révèle le crime et Shannyn Sossamon, en femme fatale au cœur de l’histoire.

La bande-annonce du film

Shannyn Sossamon sur le tournage "Road To Nowhere", devant un Canon 5D Mark II

Shannyn Sossamon sur le tournage "Road To Nowhere", tourné avec des Canon 5D Mark II

C’est en vétéran du cinéma, à 78 ans après une pause de 20 ans que Monte Hellman nous revient, avec une distribution de jeunes acteurs. Monte Hellman est définitivement sacralisé  avec son « Macadam à deux voies / Two Lane Blacktop« , en 1971, échec commercial qui deviendra un film culte ; une œuvre empreinte de liberté qui s’affranchit des codes du Road Movie, thème initié par Easy Rider et très en vogue alors.

Chevy 55 grise et GTO jaune

"Macadam à deux voies (Two Lane Blacktop)" avec les mythiques Chevy 55 grise et la GTO 70 jaune

Le personnage principal du film est la liberté, affichée sous les traits d’une Chevy 55 grise, au moteur survitaminé vrombissant sa rage de vaincre. Vaincre ses adversaires dans des courses automobiles folles et sauvages, vaincre une GTO 70 jaune conduite par l’incarnation du quadra américain englué dans ses mensonges et en mal de reconnaissance d’une jeunesse éprise d’hédonisme, en lutte contre la guerre du Vietnam.  « Macadam à deux voies » est un ovni dans le paysage du cinéma américain, symptomatique d’une époque  en révolution où le carcan d’une Amérique puritaine vole en éclat. Mais c’est aussi une  belle histoire, celle d’un triangle amoureux entre deux amis fous de bolide et une jeune fille paumée rencontrée sur le bord de la route. Ici la liberté s’arrête là où l’amour commence ; le Spirit Road se dispute à l’amour d’une femme.

Warren Oates est  « G.T.O« , le quadra mythomane, tenant là l’un de ses meilleurs rôles avec celui de « Bennie« , trois ans plus tard dans « Apportez-moi la tête d’Alfredo Garcia« , chef-d’œuvre de Sam Peckinpah.

Monte Hellman par la suite n’a réalisé que des films de série B alternants le genre Kung fu avec « Call him Mr shatter », des films d’horreur ou encore un médiocre biopic sur Muhammad Ali qui joue son propre rôle (le seul biopic et heureusement le seul).

Il co-produit au passage le cultissime « Réservoir dogs » de Quentin Tarantino, qu’il a beaucoup influencé. Il devait réaliser « Buffalo 66« , ce que souhaitait Vincent Gallo mais les Studios ont refusés de miser sur ce cinéaste maudit.

Vingt ans plus tard, une rétrospective à Cannes en 2006 et une réédition DVD ont suscité un nouvel engouement pour Monte Hellman. C’est donc avec une impatience et un passion certaine que les cinéphiles ont hâte de le retrouver dans son nouveau film « Road To Nowhere », tourné avec trois Canon 5d Mark II et projeté cette semaine à la Mostra de Venise.

Monte Hellman et Vincent Gallo, sans omettre Sofia Coppola, ex-compagne de Tarantino et Tom Tykwer co-scénariste de « Inglourious Basterds« , sont tous les quatre réunis cette année et en sélection officielle à la Mostra de Venise sous la présidence de leur grand pote Quentin Tarantino… Ce qui suscite évidemment une petite polémique au festival Vénitien . Une longue interview au quotidien italien « La Reppublica » a dû être accordée par Tarantino, qui en réponse à ses détracteurs, a déclaré : « C’est vrai, il y a beaucoup de personnes que je connais bien dans cette compétition, mais mon intégrité parle d’elle-même ».

Extrait des « Cahiers du cinéma » de Septembre 2009

Voici un extrait de l’interview de Monte Hellman paru dans les « Cahiers du Cinéma« , concernant les choix technologiques de tournage autour du Canon 5D.

« Nous travaillons avec trois caméras Canon 5D Mark II, qui sont essentiellement des appareils photographiques tournant à 1080p Hi-Def. La technologie semble de pointe, mais elle possède aussi une dimension primitive. Nous ne cherchons pas à remplir les standards exigés pour le prime time […] A l’origine, nous voulions utiliser une Caméra Red, mais les possibilités de la Canon sur le terrain des basses lumières, en plus de sa taille, nous ont permis de tourner dans des conditions et des lieux impossibles à envisager avec d’autres caméras. L’avantage majeur de la Canon était la taille du capteur, beaucoup plus large que celui de la Red et même que le format argentique 35mm, ce qui donne aux images une qualité plastique quasiment comparable aux formats cinématographiques larges. Cette dimension était pour nous plus importante que la meilleure résolution de la Red ou la pellicule argentique. »

Monte Hellman sur le tournage de "Road To Nowhere" avec un Canon 5D Mark II

Monte Hellman sur le tournage de "Road To Nowhere" avec un Canon 5D Mark II

Les objectifs Nikon de Monte Hellman

« Nous utilisons une douzaine d’objectifs Nikon que je possède depuis trente ans, voire plus. Bien que ceux –ci ne soient pas conçus pour un usage cinématographique, et donc plus compliqués pour faire le point, la qualité d’image qu’ils produisent est impossible à distinguer des meilleurs objectifs de cinéma, en particulier lorsqu’ils se trouvent entre les mains du chef opérateur Josep Civit et de son assistant Alfredo Suarez. », nous raconte Monte Hellman dans les « Cahier du Cinéma » de septembre 2009.

Mise à jour : Arte a interviewé Monte Hellman le 11/09/2010 au sujet de son dernier film « Road to nowhere »
Cet interview montre un éclairage intéressant sur le parcours de Monte Hellman ces dernières années.

Mise a

  1. Céline dit :

    J’ai adoré macadam à deux voies, j’espère que son nouveau film est aussi bon, et qu’il suivra la même trajectoire que Terrence Malick!

  2. @Céline : Bien dit !! Après une absence de 20 ans derrière la caméra, Hellman est très attendu avec ce film, et tout les cinéphiles très impatient de voir ce « Road to nowhere ». Vraiment content de le savoir sélectionné à la Mostra. Espérons le aussi culte que « Macadam à deux voies » :)

  3. MrNoBody dit :

    Easy Rider, Macadam à 2 voies, La ballade sauvage! C’était La nouvelle vague américaine.

  4. Nico dit :

    Cool! J’ai hâte de voir ce que donne un 5D sur écran géant!

  5. Vincent dit :

    Comme quoi on en découvre tous les jours ! Je ne connaissais pas ce réalisateur. J’aime beaucoup le genre d’ambiance rétro/granuleuse comme le montre la bande annonce. Merci Amirouche d’avoir mis un coup de projecteur sur ce gars !

  6. Lea-Tea dit :

    Belle découverte, je ne connaissais pas non plus Monte Hellman. Ou je peux trouver le dvd de Macadam à 2 voies ??

  7. @Lea-Tea : tu le trouvera un peu partout (fnac, virgin, priceminister, etc…). T’as aussi un coffret Monte Hellman, avec « Macadam a deux voies », « The Shooting » et « L’ouragan de la vengeance ». Voici un lien direct du coffret sur Amazon : http://www.amazon.fr/gp/product/B000U7V9PI/ref=pd_lpo_k2_dp_sr_1?pf_rd_p=471061593&pf_rd_s=lpo-top-stripe&pf_rd_t=201&pf_rd_i=B000ZH6HB4&pf_rd_m=A1X6FK5RDHNB96&pf_rd_r=0BTYEJV0JD1QBCVJQS51

  8. Monte Hellman récompensé par Quentin Tarantino avec un Lion d’Or spécial et d’honneur pour cette 67ème Mostra de Venise !
    Le ticket Pulp : http://blog.pulpstation.fr/cinema/2010/09/mostra-de-venise-sofia-coppola-et-monte-hellman-sacres-par-quentin-tarantino/

  9. Amirouche dit :

    mise à jour : Interview Arte très intéressant!

  10. MrNoBody dit :

    Cool! La bande-annonce est disponible sur youtube!

  11. Amirouche dit :

    Merci MrNoBody pour le lien youtube, la bande-annonce a été rajoutée!
    En ajoutant que la sortie du film est le 13 avril 2011, depuis hier quoi :-)