En 2005, James Cameron et George Lucas ont présentés au ShoWest de Las Vegas, des versions 3D de « Star war: Episode IV » et « Aliens of the deep », participant alors à la dernière révolution cinématographique. Bien sûr, il y a eu beaucoup d’hésitation de la part de certains exploitants, et le succès d’Avatar a accéléré le processus d’adoption des projecteurs numériques. Après la 3D, cette année au ShoWest 2011, James Cameron essaye a nouveau de convaincre que la prochaine révolution, est le tournage et la projection de films, à un framerate plus rapide, égal ou supérieur à 48 fps (frame par seconde).

L’oeil ne peut  voir que 24 images par seconde : faux.

Les films en 35mm sont tournés et projetés à 24 images par seconde. Le taux de 24 FPS est devenu le standard de l’industrie pour les longs métrages dans le milieu des années 1920 et n’a pas changé depuis.L’ effet de flou est tel qu’au cinéma, 18 images par seconde suffisent à rendre les mouvements fluides mais on a finalement choisi 24 images comme standard professionnel afin d’y insérer la bande sonore sur la pellicule.

Le numérique et le relief ont leur inconvénient, pointant du doigt les limites de la prise de vue traditionnelle, avec capture et projection en 24 images par seconde. Cette fréquence peut parfois donner un effet stroboscopique; par exemple dans les panoramiques rapides, on voit très nettement les saccades.

James Cameron a présenté des séquences de test qu’il a tourné il y a un mois. Des scènes dans un château médiéval où l’on voit tantôt des gens festoyer lors d’un dîner royal, un combat d’épée, et tantôt un couple de danseurs au ralenti. En utilisant la même configuration d’éclairage avec les cameras Arri Alexa , Red Epic et Phantom; il a projeté le film à 24, 48 et 60 images par seconde, ce qui donne des comparaisons rapides entre chacun des taux de rafraîchissement.

Les 48 fps et 60 fps dans Les scènes de mouvements rapides de cameras, atténuent fortement cet effet stroboscopique.
A savoir aussi que l’un des arguments de James Cameron pour les exploitants est que cette technologie nécessite juste une mise à jour logicielle des projecteurs numériques.

Selon les révélations de Cameron,  « Avatar 2 » et « Bilbo le Hobbit » de Peter Jackson seront tournés et surement projetés en 48 fps

Liens associés :

Hollywood Reporter : http://www.hollywoodreporter.com
100fps.com : http://100fps.com

  1. MrNoBody dit :

    La 3D est-elle vraiment une révolution, et en quoi l’augmentation du framerate va changer l’avenir du cinéma?

  2. amirouche dit :

    Le framerate de plus de 60 fps est déjà dans nos télé lcd, le cinéma est en retard par rapport à la télé; c’est comme en musique on pourrait se contenter du format mp3 mais au dépend de notre champs d’écoute bien plus sensible.