misstic-expo

Miss.Tic, artiste Street Art incontournable de Paris depuis les années 80 dont les célèbres silhouettes noires et rouges aux phrases poétiques et à double sens couvres les murs de Ménilmontant à Montmartre, expose jusqu’au 31 octobre 2013 à la galerie W. Avec son exposition « Les uns et les unes« , l’artiste revisite avec ironie les « Unes » de nos magazines féminin ou masculin, sur un ton libre et poétique. Piquant et… mystique !

Les uns et les unes

S’intitulant « Les uns et les unes », l’exposition est présenté jusqu’au 31 octobre à la très belle Galerie W. situé au 44 rue Lepic dans le 18ème à Paris (Métro Blanche).

Dans les rues de la ville, des femmes à la beauté irréelle sourient aux passants. Elles font les Unes des magazines ; posters agrandis, placardés sur les dos des kiosques et des panneaux publicitaires. Miss.Tic y voit une invitation personnelle à s’approprier ces Unes et les transformer : l’exposition « les Uns et les Unes » est née.

Image de prévisualisation YouTube

 

Des « Unes » en grand format

L’espiègle Miss.Tic détourne des dizaines de couvertures magazines en grand format sur lesquelles elle peint ses célèbres silhouettes noires et transforme les sujets dans son vocabulaire poétique avec la griffe de sa fameuse typo graphique. Vous y retrouverez tous les magazines glamour français ; Elle, Vogue, GQ, Marie-Claire, Têtu, Grazia, FHM, Cosmopolitan, Officiel Hommes

Tous les thèmes contemporains accompagnent ses personnages de Unes, de la mode à la beauté, en passant par la déco ou le sexe. Avec un florilège de jeux de mots qui à fait de succès depuis plus de 30 ans, s’amusant des marronniers récurrent de la presse contemporaine. Le ton est tantôt doux, tant amer, léger ou irrévérencieux :

« Plus de Chanel, moins de Coco »
« Jouir plus pour vivre plus »
« Amour gloire et botox »

misstic-tetu

misstic-marieclaire

misstic-officielhomme
misstic-glamourChaque toile mesure 162 x 130 cm en acrylique et mixte sur papier marouflé.

Liens pratiques