neil-laufer-muhammad-ali

Focus sur l’œuvre de l’immense et légendaire photographe américain Neil Leifer. Génie talentueux et prolifique, il couvre depuis plus de 50 ans, une grande diversité de sujets, notamment sportifs, dont les clichés emblématiques et iconiques ont fait le tour du monde. La quintessence de la photographie !

Un début de carrière précoce

touchdown-alan-ameche-neil-leifer

Né en 1942 à New-York, Neil Leifer commence sa carrière de photographe professionnel alors qu’il est encore adolescent. C’est en poussant les fauteuils roulants de clients handicapés dans les stades, que le jeune photographe gagnait des entrées gratuites.

Le jour de son seizième anniversaire, en 1958, Neil Leifer est au Yankee Stadium pour voir le match de football américain qui déterminera le champion de la National Football Ligue (NFL). Après soixante minutes de jeu, les Colts de Baltimore et les Giants de New York se retrouvent à match nul et pour la toute première fois, la règle du « sudden death overtime » (prolongation de la mort subite) est utilisée. Neil Leifer saisit alors l’instant qui reste l’un de ses clichés les plus connus, immortalisant sur la pellicule le « touchdown » d’Alan Ameche (Colt de Baltimore).

touchdown-alan-ameche-neil-leifer-planche

Le match est baptisé comme étant « le plus grand de tous les temps ». Du jour au lendemain, le football devient le nouveau loisir américain de masse ; la foule envahie soudain les stades auparavant déserts. Neil Leifer vend ses clichés au magazine « Sports Illustrated » et dès lors, passe tous ses dimanches dans un stade !

Dès 1960, ses photographies sont régulièrement publiées dans tous les grands magazines américains, y compris « Saturday Evening Post », « Look », « Life », « Newsweek », « Time » et le plus souvent dans « Sports Illustrated » (SI), qui permet au jeune prodige de publier sa première couverture dès 1962 à peine âgé de 19 ans. Plus de deux cents autres suivront toujours pour « Sport Illustrated« , mais aussi « Time » et « People« . Le magazine « Life » lui fait fabriquer sur mesure un objectif de 4 000 mm.

neil-leifer-objectif-4000mm

Précurseur de la photographie sportive moderne

Neil Leifer invente de nouvelles façons de prendre des clichés. Le 25 avril 1965 au Dodger Stadium, pour le match opposant les Phillies de Philadelphie au Dodgers de Los Angeles, il n’hésite pas à placer un appareil photo Leica dans le rembourrage d’un sac d’une base de baseball, au moyen de fils enfouis sous le gazon qu’il relie grâce à un déclencheur à distance. Une méthode astucieuse qui lui permet ainsi d’être au plus près de l’action et d’en sortir des clichés aussi magnifiques qu’innovants.

neil-leifer-dodgers

« J’ai utilisé une lentille de 21 millimètres », un objectif grand angle, « parce que je voulais faire les tribunes ainsi que le jeu », se souvient Neil Leifer. « Mon père a eu le déverrouillage à distance, tandis que je tournais avec un autre appareil ».

Avec un timing parfait, cette photographie saisie le joueur Willie Davis des Dodgers atteignant la seconde base et le pied du joueur de champ. Ce double jeu va devenir un classique !

Neil Leifer n’hésitait pas non plus à prendre des risques, c’est le cas pendant le combat de boxe pour le titre du champion du monde dans la catégorie poids lourd de 1964 entre Sonny Liston et Muhammad Ali (alors connu sous le nom de Cassius Clay). Il place son appareil pourvu d’un objectif « fisheye » (dit « œil de poisson ») dans les combles de l’Astrodome de Houston afin d’obtenir une photo aérienne du ring. La photo de Muhammad Ali, vainqueur, célébrant sa victoire a fait le tour du monde.

neil-leifer-fisheye

Les clichés de Neil Leifer révèlent sa vision du sport et la grande proximité dont il a put disposer avec les joueurs, sur les terrains mais aussi dans les vestiaires. Pour lui ce n’est pas le gagnant qui est important mais le sport, le jeu, la façon de jouer. Chaque photo est vraiment imprégnée de l’intensité de l’instant, de l’âme de l’époque, les émotions sont palpables.

 

Muhammad Ali

neil-leifer-muhammad-ali

C’est l’une des photographies les plus iconique et emblématiques de la boxe et des sports : Muhammad Ali après le KO de Sonny Liston au premier round du combat mythique du 25 mai 1965. C’était pour le titre mondial dans la catégorie poids lourd à l’Aréna de Saint-Dominique (Lewiston, Maine). Cette photo de Neil Leifer devenu culte, va faire le tour du monde et contribuer à construire la légende de Muhammad Ali, celui qui avait pour devise « flotter comme un papillon, piquer comme une abeille ».

Neil Leifer deviendra un amis proche de Muhammad Ali, qu’il considère comme « le plus grand de tous les temps » et dont il suivra la carrière du début jusqu’à la fin, d’où une série de nombreux clichés de ce boxeur de génie.

neil-leifer-muhammad-ali-2

Muhammad Ali lançant un crochet du droit à Ken Norton lors du combat du championnat du Monde de Poids lourd WBC / WBA au Yankee Stadium – The Bronx, New York – 28/09/1976

neil-leifer-muhammad-ali-7

KO de Muhammad Ali sur Oscar Bonavena au Madison Square Garden – New York – 07/12/1970

neil-leifer-muhammad-ali-6

Portrait de Muhammad Ali après une séance d’entrainement au 5th Street Gym – Miami Beach, Floride – 09/10/1970

Untitled-7

Muhammad Ali lors d’une séance d’entrainement au 5th Street Gym – Miami Beach, Floride – 09/10/1970

neil-leifer-muhammad-ali-5

Portrait de Muhammad Ali après une séance d’entrainement au 5th Street Gym – Miami Beach, Floride – 09/10/1970

neil-leifer-muhammad-ali-4

Muhammad Ali Vs Oscar Bonavena – Madison Square Garden à New York – 07/12/1970

neil-leifer-muhammad-ali-3

Muhammad Ali Vs Joe Frazier durant le championnat du monde des poids lourds (WBC/ WBA) – Araneta Coliseum – Quezon City, Philippines – 01/10/1975

neil-leifer-muhammad-ali-9

Vue aérienne de George Foreman allongé après un KO de Muhammad Ali, alors que l’arbitre Zach Clayton compte au 8ème round pour le titre de champion du monde des poids lourds WBC / WBA – Stade du 20 Mai, Kinshasa, Zaïre 30/10/1974

neil-leifer-muhammad-ali-8

Vue aérienne de la victoire par KO de Muhammad Ali au 3ème round sur Cleveland Williams au championnat du monde de 1966 – Astrodome – Houston, Texas – 14/11/1966

Cette photo illustre à nouveau l’innovation, la technique, le talent et ingéniosité de Neil Leifer, qui la considère comme l’une de ses plus réussie.

« C’est la seule photo de moi que j’ai dans ma maison.

Je pourrais continuer longtemps sur les aspects techniques de la prise de vue, comment j’ai étudié l’Astrodome, prévu la photo pendant des semaines avant le combat, photographié le coup de feu dans ma tête, affublé du déclencheur à distance, j’avais l’habitude de prendre la photo au-dessus alors que j’étais physiquement en bas au bord du ring photographiant la lutte – mais ce qui la rend ce si spéciale pour moi, aussi proche, c’est que c’est le tir parfait.

Ali, Williams, l’arbitre, les journalistes, la symétrie, le drame – c’est la seule photo que j’ai pris où, regardant en arrière, je ne n’aurais rien changer ».

neil-leifer-muhammad-ali-10

Neil Leifer et Muhammad Ali en 1966

« Quand j’étais jeune », se souvient Neil Leifer, « je pensais que ce n’était pas professionnel de demander à un sujet de signer un autographe ou de poser pour une photo. Mais quand je suis arrivé un bureau à côté du légendaire photographe LIFE, Alfred Eisenstaedt, tout a changé.

Je lui rendais visite parce que j’aimais écouter ses histoires, et j’ai commencé à remarquer ses photos personnelles ; Sophia Loren en l’embrassant sur la joue, ou entrain de boire un coup avec Jack Kennedy, et j’ai commencé à penser : « un jour, je vais être un type plus âgé, et je veux être en mesure de montrer à mes petits-enfants ce que j’ai fait au cours de ma carrière ».

Donc, à partir de ce moment, j’ai fini chaque session avec une photo de moi et de mon sujet. Celui-ci, à partir de 1966 est l’un des tous premiers. Je le regarde et je pense à la chance que j’ai d’avoir photographié Ali pendant toutes ces années, je le considère comme un ami. C’est un être humain très spécial. Vraiment il l’est ».

 

Les clichés du Football Américain (NFL)

N’ayant plus quitté les stades de football depuis ses 16 ans avec ce premier cliché historique du touchdown d’Alan Ameche, Neil Leifer à largement contribuer à immortaliser l’histoire de la NFL. Une sélection non exhaustive de cette thématique pour vous donner un aperçu…

neil-leifer-nfl1

Cowboys Vs Cardinals – Cotton Bowl Stadium à Dallas, Texas – 12/4/1966

neil-leifer-nfl3

Jets Vs Oilers – Astrodome de Houston, Texas – 20/10/1968

neil-leifer-nfl2

Kezar Stadium de San Francisco, Californie 15/12/1962

neil-leifer-nfl7

Le quarterback Joe Namath des New York Jets – Shooting photo au Life Studios de
New York – 23/07/1966

neil-leifer-nfl6

Les Minnesota Vikings dans le froid – John Henderson (#80), Jim Vellone (#63), John Beasley (#87), Gene Washington (#84) et Ron Yary (#73) – Metropolitan Stadium – Bloomington, Minnesota 04/01/1970

neil-leifer-nfl5

Un quarterback des New York Giants contre les Cleveland Browns – Yankee Stadium – The Bronx, New York – 12/12/1964

neil-leifer-nfl4

Portrait des joueurs de l’University of Texas Campus – Austin, Texas – 26/12/1970

neil-leifer-nfl9

Pellicule Kodak du quaterback Johnny Unitas (#19) des Baltimore Colts contre les San Francisco 49ers – Memorial Stadium – Baltimore, Maryland – 01/11/1964

neil-leifer-nfl8

Le président des Etats-Unis, John F. Kennedy avant un match de de la Navy Game – Philadelphia Municipal Stadium – Philadelphie, Pennsylvania – 01/12/1962

Les autres thèmes

Le photographe américain a couvert pas moins de 16 jeux Olympiques, 4 coupes du monde FIFA, 15 Kentucky Derbies, les 12 premiers Super Bowls, ainsi que tous les combats importants de poids lourds depuis Floyd Patterson vs Ingemar Johansson (1960), et dont Muhammad Ali qui restera son sujet de prédilection.

neil-leifer-sport1

A.J. Foyt (n°1) et Len Sutton (n°7) mènent à la Indianapolis Motor Speedway de 1962. Indianapolis, Indiana 30/05/1962

neil-leifer-sport8

Evander Holyfield et Lenox Lewis avec Don King – Madison Square Garden – New York, New York 02/11/1998

neil-leifer-sport7

Tommie Smith et John Carlos de l’équipe américaine lèvent leurs poings pour l’égalité raciale pendant la cérémonie de remise de médaille du 200 mètres lors des Jeux olympiques d’été de 1968, au Estadio Olimpico. Mexico, Mexique 16/10/1968

neil-leifer-sport6

Match de coupe du monde de football entre le Brésil et Italie – Le roi Pelé célébrant son but contre l’Italie  – Estadio Azteca – Mexico City, Mexico 21/06/1970

neil-leifer-sport5

Portrait de Mike Tyson – Atlantic City, New Jersey – 27/06/1988

neil-leifer-sport3

Patrick Ewing des New York Knicks dribble Robert Parish des Boston Celtics – Madison Square Garden – New York, New York – 14/12/1991

neil-leifer-sport2

Tiger Woods – St. Andrews, Scotland 17/07/2005

 

Au delà du sport

Mais le génie de Neil Leifer ne s’arrête pas qu’à capter des événements sportifs, il contribuera à sublimer homme de spectacle ou d’état (dont pas moins de cinq président américain), événements historiques majeurs, portrait animalier, nature ou villes américaines… Voici une autre aperçu de de son talent.

neil-leifer-divers8

Porte-avion USS Lake Champlain – New-York, NY – 08/12/1958

neil-leifer-divers2

Le Pape Jean-Paul II et le Président des Etats-Unis Jimmy Carter à la Maison Blanche – Washington, DC 06/10/1979

neil-leifer-divers10

Vue panoramique du centre-ville de Manhattan, le défilé des bateaux de croisière du port de New York pendant OpSail. New York City, New York 04/07/1986

neil-leifer-divers5

Portrait des soldats US pour l’OTAN – West Germany 1/1990

neil-leifer-divers12

Portrait d’un guépard après son repas – Réserve National de Maasai Mara – Kenya 08/1986

neil-leifer-divers9

Statue de la liberté durant le Liberty Weekend festivities du New York Harbor – New York City, New York 03/07/1986

neil-leifer-divers7

Portrait de l’acteur Paul Newman durant une séance photo à son domicile – Westport, Connecticut – 11/1982

neil-leifer-divers4

Portrait du Sergent Duane Clemons de l’armée américaine entouré par toute sa tenue de combat lors d’une séance photo. Dhahran, en Arabie Saoudite 24/02/1991

neil-leifer-divers3

Le président des Etats-Unis et de l’Union Soviétique, Ronald Reagan et Mikhail Gorbachev avant le sommet de Genève – Genève, Suisse – 19/11/1985

neil-leifer-divers6

Sylvester Stallone est Rocky Balboa, avec Mr. T sur le tournage du film « Rocky III » –
Los Angeles, Californie – 05/1982

neil-leifer-divers1

Décollage de la navette spacial Columbia – NASA Kennedy Space Center – Cap Canaveral, Floride – 12/04/1981

neil-leifer-divers16

F-18 de l’armée US lors de la guerre du Golf – Koweit – 05/03/1991

neil-leifer-divers14

Frank Sinatra lors du combat Joe Frazier Vs Muhammad Ali – Madison Square Garden – New York, New York 08/03/1971

neil-leifer-divers13

Vue panoramique d’éléphants et zèbres sur les plaines de la Réserve Nationale de Maasai Mara – Kenya 09/1986

neil-leifer-divers11

Photo « Fisheye » du bureau oval du président des Etats-Unis Ronald Reagan avec le président Egyptien Hosni Mubarak – The White House – Washington, DC 27/01/1983

neil-leifer-divers15

F18 de l’armée US lors de la guerre du Golf – Koweit 05/03/1991

Ouvrages de Neil Leifer

Pas moins de 16 livres, dont « Abrams 1978 », considéré comme la quintessence du livre de photographie de sport. Ses deux plus récents ouvrages sont « Ballet in the Dirt » et « Guts and Glory ».

neil-leifer-book3

neil-leifer-book1

neil-leifer-book2

De la photo à la réalisation

Au cours de ces dernières années, Leifer a porté sa créativité à l’image en mouvement. Il est le réalisateur, producteur et scénariste de longs et courts métrages mais aussi de documentaires.

En 1979, il réalise le film britannique « Yesterday’s Hero ».

En 2007, Leifer a été sélectionné pour le film court métrage documentaire aux Oscars pour « Portraits d’une dame » qu’il a dirigé et co-produit avec Walter Bernard.

Le photographe est maintenant cinéaste à temps plein, exception faite pour prendre en photo des grands combats de boxe.

Actualités de Neil Leifer

Une exposition du célèbre photographe est ouverte jusqu’au mois d’octobre 2014 à Baltimore.

 

Le photographe travaille actuellement sur ses mémoires, intitulé « Relentless » qui seront publiées en 2014. PulpStation ne manquera pas d’y revenir dés sa sortie ! En attendant, un petit documentaire de Matt Cauthron à été réalisé l’année dernière, en voici un extrait :

 

Liens pratiques

 

  1. Jc dit :

    Bonjour
    Merci pour cet article intéressant.
    Sauriez vous ou il serait possible d’acheter des reproductions de certaines de ses photos?
    Merci