detroit-bertrand-cantat

Disponible depuis ce matin 6h sur les plateformes de téléchargement, découvrez le premier single et clip du nouveau duo « Détroit » , composé de Bertrand Cantat et Pascal Humbert. Intitulé « Droit dans le soleil« , une balade magnifique au fil de l’émotion d’un album « Horizon » à sortir le 18 novembre prochain. Entre ombres et lumières, comme empreint de grâce, cette valse lancinante de l’ex-leader de Noir Désir est d’un magnétisme et d’une intensité rare.

Droit dans le soleil

Un beau retour à la lumière, avec douceur et sobriété, aux textes envoutant qui font comme écho aux événements sombres vécu par l’artiste. Co-écrit par Bertrand Cantat et le metteur en scène Wajdi Mouawad, accompagné de Pascal Humbert, ancien bassiste de 16 Horsepower, nous retrouvons ainsi le même trio talentueux du magnifique livre-CD « Choeurs » publié en décembre 2011 sur la triologie consacrée à Sophocle.

Droit dans le Soleil

Le clip
Image de prévisualisation YouTube
Les paroles

Savourez la poésie des textes de « Droit dans le soleil », l’artiste n’a rien perdu de sa plume…

Tous les jours on retourne la scène
Juste fauve au milieu de l’arène
On ne renonce pas on essaye,
de regarder droit dans le soleil

Et ton cœur au labo de lumière
Quand l’amour revient à la poussière
On ne se console pas on essaye
de regarder droit dans le soleil

À la croisée des hommes sans sommeil
L’enfer est mien autant que le ciel
On t’avait dit que tout se paye
Regarde bien droit dans le soleil

Tourne, tourne la terre
Tout se dissout dans la lumière
L’acier et les ombres qui marchent à tes cotés

Quand le parfum des nuits sans pareil
Et l’éclat des corps qui s’émerveillent
Ses lèvres avaient un goût de miel
On regardait droit dans le soleil

Les serments se dispersent dans l’air
Et les mots qui retombent à l’envers
On ne sait plus comment ça s’épelle
Regarder droit dans le soleil

Tourne, tourne la terre
Tout se dissout dans la lumière
L’acier, les ombres qui marchent à tes cotés

Assiégé par le chant des sirènes
Sentinelle au milieu de la plaine
Le tranchant de l’œil et en éveil
Pour regarder droit dans le soleil.

  1. Eloïse dit :

    Quel bonne surprise de voir cette association dans l’écriture avec Wajdi Mouawad ce génie artistique Libano-Canadien à qui l’on doit la pièce de théâtre « Incendies » adaptée au cinéma par Denis Villeneuve.

  2. gaia99 dit :

    Je trouve cette chanson vraiment MAGNIFIQUE… Elle est toute en douceur et les mots nous remplissent d’émotions. Bravo !